Paroisse de l'Église Apostolique Arménienne de Lyon et des Environs
/adminpeaale

adminpeaale

About adminpeaale

This author adminpeaale has created 23 entries.

Le symbole de la foi

Հաւատամք ի մ Աստոաած ի Հայրն ամենակալմծ յարարինն երկնի եւ երկրիծ երեւելեաց եւ աներեւուիցց Եւ մ Տէր Յիսոս Քրիստոսծ յՈրդին Աստոաոյծ անեալ յԱստոաոյ Հօրէ մաաինծ այսինքն յԷուենէ Հօրց Աստոաա յԱստոաոյծ լոյս ի լոսոյծ Աստոաա ճշմարիտ յԱստոաոյ ճշմարտէծ անոնդ եւ ոն արարաա. Նոյն ինքն ի բնուենէ Հօրծ որով ամենայն ինն եղեւ յերկինս եւ ի վերայ երկրիծ երեւելիք եւ աներեւոյւքց Որ յաղագս մեր մարդկան եւ վասն մերոյ փրկուեան իջեալ ի յերկնից մարմացաւծ մարդացաւծ անաւ կատարելապէս ի Մարիամայ սրբոյ կոսէն Հոգւով Սրբովց Որով էառ

Le symbole de la foi de l’Eglise d’Arménie

La profession de foi de l’Église d’Arménie est le Symbole dit « d’Athanase », dont l’usage liturgique fut adopté au VIe siècle en lieu et place du Symbole de Nicée. Conforme à l’Hermeneia, un Symbole antérieur à 373 et déjà attribué à saint Athanase, il est relativement proche du Symbole de Nicée-Constantinople (381). L’attribution à saint Athanase d’Alexandrie, sans aucun doute inexacte, ne fut peut-être pas formelle mais put correspondre à l’usage ancien qui plaçait volontiers les écrits liturgiques sous

Les conciles oecuméniques

L’Église apostolique d’Arménie reconnaît trois conciles œcuméniques : 1°/ Le concile de Nicée (325) auquel participa le patriarche Aristakès, successeur de saint Grégoire l’Illuminateur qui mourut la même année. Le concile de Nicée demeure le concile œcuménique par excellence et le premier pilier de la foi confessée par l’Église apostolique d’Arménie. 2°/ Le concile de Constantinople (381). Lorsqu’il décida de réunir un nouveau concile, l’empereur Théodose 1er ne convoqua guère que les évêques de la partie orientale de l’empire romain. Les régions sous

Incendie de la Cathédrale Notre Dame de Paris lundi 15 avril 2019

Lettre adressée à : – secrétariat du Cardinal Philippe Barbarin – Monseigneur Le Gal, recteur de la basilique de Fourvière – Père Daniel Murard, prêtre de la paroisse du Saint-Sacrement – Marie-Jo Guichenuy – Père Kévork Noradounguian, prêtre des paroisses catholiques arméniennes de Lyon et Valence Chers Amis, C’est avec stupéfaction et une intense émotion que nous avons assisté, impuissants, à la tragédie qui se déroulait sous nos yeux hier en voyant sur nos écrans de télévision la cathédrale Notre Dame de Paris, symbole de la Chrétienté et

Étude sur le calendrier liturgique arménien – Partie 2

(Larges extraits) / C. Tondini Di QUARENGHI / Article paru sous le titre Etude sur le calendrier liturgique de la nation arménienne / Rome, 1906 Deuxième partie 3. Les trois types d’offices de l’Eglise arménienne Les offices de l’Eglise arménienne suivent trois types ou formes différentes, d’après la triple catégorie ci-dessus indiquée des fêtes dominicales (Terouni), des fêtes des Saints (Srbots), et des jours de pénitence ou d’abstinence (Pahk). Dans la catégorie des fêtes dominicales entrent toutes les fêtes qui se rapportent à l’Incarnation

« Saint Grégoire de Dathev, biographie et pensée théologique » par Zaven Yegavian

De 1971 à 1984, Zaven Yégavian occupe le poste de directeur de la Maison des étudiants arméniens de Paris et professeur de linguistique à Paris III. De 1984 à 2012, il est directeur du département arménien de la Fondation Calouste Gulbenkian de Lisbonne et membre de l’Académie nationale des sciences sociales de la Fédération de Russie. Il a reçu à trois reprises le titre honorifique de Docteur honoris causa. Il est conseiller de Sa Sainteté Aram Ier, Catholicos

« Les pèlerinages dans la tradition arménienne » par Zaven Yegavian

De 1971 à 1984, Zaven Yégavian occupe le poste de directeur de la Maison des étudiants arméniens de Paris et professeur de linguistique à Paris III. De 1984 à 2012, il est directeur du département arménien de la Fondation Calouste Gulbenkian de Lisbonne et membre de l’Académie nationale des sciences sociales de la Fédération de Russie. Il a reçu à trois reprises le titre honorifique de Docteur honoris causa. Il est conseiller de Sa Sainteté Aram Ier, Catholicos

Étude sur le calendrier liturgique arménien – Partie 1

(Larges extraits) / C. Tondini Di QUARENGHI / Article paru sous le titre Etude sur le calendrier liturgique de la nation arménienne / Rome, 1906 Première partie Dispositions générales l. Toutes les fêtes sont mobiles, à l’exception de six. — 2. Système des fêtes d’après les jours de la semaine. — 3. Les trois types d’offices de l’Eglise arménienne. — 4. Calendrier civil et comput pascal. — 5. Les 24 semaines de la grande période pascale, avec la mobilité de 35 jours. —

« Saint Grégoire de Nareg dans la liturgie » par Zaven Yegavian

De 1971 à 1984, Zaven Yégavian occupe le poste de directeur de la Maison des étudiants arméniens de Paris et professeur de linguistique à Paris III. De 1984 à 2012, il est directeur du département arménien de la Fondation Calouste Gulbenkian de Lisbonne et membre de l’Académie nationale des sciences sociales de la Fédération de Russie. Il a reçu à trois reprises le titre honorifique de Docteur honoris causa. Il est conseiller de Sa Sainteté Aram Ier, Catholicos

« Du Livre des livres au souffle de Dieu, cheminer avec la Bible » par Père Kevork Noradounguian

Originaire de Syrie, le Père Kévork Noradounguian entreprend des études au Liban, puis à Rome. Il est ordonné le 20 août 1995 à Alep et est envoyé au Liban et en Syrie pour plusieurs missions, notamment au couvent Notre-Dame de Bzommar entre 1997 et 2007. A Moscou, il est le curé de la Paroisse Arménienne Catholique de 2007 à 2010. Il est ensuite nommé recteur du Séminaire du Collège Pontifical Arménien à Rome et procureur de l’Église Arménienne Catholique au