Paroisse de l'Église Apostolique Arménienne de Lyon et des Environs
/Vie liturgique

Vie liturgique

FETE DE L’EXALTATION DE LA SAINTE CROIX

Lectures bibliques: Esaïe 49, 13-23, Ga 6, 14-18, Jn 3,13-21. Au 7ème siècle, après la dévastation de Jérusalem, les perses s’emparent de la Croix. L’empereur grec Héraclès, après avoir terrassé les perses, libère la Croix et la ramène, en signe de triomphe, à Jérusalem. A

FETE DE LA DORMITION ET DE L’ASSOMPTION DE LA SAINTE MERE DE DIEU

La fête de ce jour commémore deux évènements : -La Dormition c’est-à-dire la mort réelle et la déposition de la Mère de Dieu au tombeau par les apôtres. -L’Assomption [terme provenant du latin : adsumere, prendre avec soi] qui est son entrée au ciel, en son corps et en son âme, dans la gloire du Seigneur. L’Assomption réalise l’union de la Vierge Marie à son Fils pour l’éternité. Ainsi, « défunt » se traduit en arménien par « nentchétsial » qui signifie « endormi

FÊTE DE LA TRANSFIGURATION

La fête de la Transfiguration rappelle l’évènement qui se produisit sur le Mont Thabor (alt.588 m) dominant la plaine de Yizréel, au sud-ouest du lac de Tibériade en Basse-Galilée (Israël): devant les trois apôtres Pierre, Jacques et Jean, le visage du Christ, alors qu’il priait, se transforma et ses vêtements devinrent étincelants tandis que Moïse et Elie apparurent à ses côtés. La Transfiguration est toujours fixée le 14ème dimanche après la fête de la Pâque, soit 7 semaines après la Pentecôte,

PENTECÔTE

Cinquante jour après Pâques, la fête de la Résurrection, les apôtres, réunis dans un même lieu, reçoivent chacun personnellement l’Esprit Saint sous forme de langue de feu. Pentecôte vient du grec « pentêkostề » qui signifie cinquante. En arménien, Հոգեգալուստ – Hokékalousd exprime la venue de l’Esprit. Lectures du jour: Ac 2,1-21. Jn 14,25-31. Homélie de Saint Jean Chrysostome (extrait) « Qu’elles sont excellentes, mes très-chers frères, et au-dessus de toute expression, les grâces dont nous comble aujourd’hui un Dieu plein de bonté ! Ainsi réjouissons-nous

PÂQUES, Fête de la Résurrection de notre Seigneur Jésus-Christ

La divine liturgie sera célébrée à huis clos par le Père Isaac Hékimian en raison de la pandémie de COVID-19. Les lectures bibliques de ce jour sont les suivantes: Office du matin : Jn 20,1-18. (Bénédiction des champs). Ac 1,1-8. Mc 16,2-8. Jn 19,38-42. Lc 23,50-56. Mc 15,42–16,1. Mt 27,57-66. Jn 19, 16-22. Hymne de : Jn 11,1-46. Saint Sacrifice : Ac 1,15-26. Mc 16,2-8. Office du soir : Ac 1,1-8. Lc 24,13-35. Jn 20,1-18. Jn 5,24-30. Jn 19,31-37. Renvoi : Jn 20,19-25. « Christ est né et s’est

Dimanche des Palmes (Rameaux)

La sixième semaine du Grand Carême s’achève avec la résurrection de Lazare fêtée le samedi. La Grande Semaine débute avec le dimanche des Palmes (Rameaux), en arménien, Ծաղկազարդ – Dzaghgazart, littéralement « orné de fleurs ». Cette fête commémore l’entrée triomphale de Jésus-Christ à Jérusalem. La cérémonie de l’Ouverture des Portes (Դռնբացէք – Trnpatsék) a lieu le même jour. Lectures: Office du matin : Ct 2,8-6,11. Saint Sacrifice : Ct 1,1-2,3. Za 9,9-15. Ph 4,4-7. Mt 20,29-21,17. Ouverture des portes : Pr 8,22-31. Ba 4,36-5,4. 1

Sixième dimanche du Grand Carême: Kalsdian – La Venue.

Le thème principal du sixième dimanche du Grand Carême insiste sur le plus grand commandement: « Tu aimeras ton prochain comme toi-même » Mt 22,39. Chacune des trois lectures évoque la venue du Seigneur. Les lectures du jour sont: Office du matin : Lc 21, 5-38. Saint Sacrifice : Es 66,1-24. Col 2,8-3,17. Mt 22,34–23,39. Le rideau de l’autel est tiré durant la liturgie pendant le Grand Carême. La liturgie est précédée de l’office de l’Arévakal (la venue du Soleil).

Cinquième dimanche du Grand Carême: Tadavorin – Le juge inique.

Le cinquième dimanche de Carême aborde le thème du Règne de Dieu et comment l’acquérir. Les lectures de ce jour sont: Office du matin Mc 13,1-37. Saint Sacrifice : Es 65,8-25. Ph 3,1-4,9. Lc 17,20-18,14. Pendant toute la durée du Grand Carême, le rideau de l’autel est tiré. La Divine Liturgie est précédée par l’office de l’Arévakal (la venue du soleil).

Troisième dimanche du Grand Carême: Anaraguin – L’Enfant Prodigue.

Le troisième dimanche de Carême rappelle la nécessité de se convertir pour hériter du Royaume de Dieu à travers notamment la lecture de la parabole du Fils prodigue. Office du matin : Lc 6,12-49. Saint Sacrifice : Es 54,11-55,13. 2 Co 6,1-18. Lc 15,1-32. La liturgie est précédée de l’office de l’Arévakal (la venue du Soleil). Le rideau de l’autel est tiré durant la liturgie pendant le Grand Carême en signe de deuil et de pénitence.