Paroisse de l'Église Apostolique Arménienne de Lyon et des Environs
/Toutes les publications

Toutes les publications

Vatican III : un nouveau Nicée-Constantinople ? par Mgr Norvan Zakarian

Originaire du Liban, Monseigneur Zakarian est arrivé en France en 1967. Ordonné prêtre en 1968, il est nommé à Lyon en 1980 en tant que vicaire du Légat catholicossal pour la région Rhône-Alpes. Durant près de trente ans, il exercera son ministère épiscopal à Lyon au cours duquel il s’attachera à rénover les locaux de la paroisse arménienne de Lyon, construira les églises de Charvieu-Pont-de-Chéruy, de Saint-Étienne, créera en 1987 la chaire d’arménologie et de spiritualité arménienne à l’Université catholique

Prier avec Saint Nerses Chenorhali pendant le grand carême par Mgr Norvan Zakarian

Originaire du Liban, Monseigneur Zakarian est arrivé en France en 1967. Ordonné prêtre en 1968, il est nommé à Lyon en 1980 en tant que vicaire du Légat catholicossal pour la région Rhône-Alpes. Durant près de trente ans, il exercera son ministère épiscopal à Lyon au cours duquel il s’attachera à rénover les locaux de la paroisse arménienne de Lyon, construira les églises de Charvieu-Pont-de-Chéruy, de Saint-Étienne, créera en 1987 la chaire d’arménologie et de spiritualité arménienne à l’Université catholique

La Divine liturgie du Saint sacrifice selon le rite de l’Église Apostolique arménienne

Ouvrage relié de 256 p., format in-8, papier crème 80 g., impression deux couleurs, couverture toilée bordeaux et gaufrée en blanc, trois signets aux couleurs de l’Arménie et tranchefile blanc. 21,5 x 15,5 cm fermé. 1ère édition (2016) — Prix : 20 € TTC Flyer de présentation Recension de l’ouvrage parue dans Nouvelles d’Arménie Magazine Recension de l’ouvrage parue dans France Arménie Pour toute commande, merci de contacter le secrétariat. Il manquait à la messe du rite apostolique arménien

« La catéchèse de Saint Grégoire l’Illuminateur » par Maxime Yévadian

Historien, Maxime Yévadian est chargé du cours de la Chaire d’Arménologie de l’Université catholique de Lyon depuis 2012, chaire créée en 1987 sous l’impulsion de Monseigneur Norvan Zakarian. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages parus aux éditions Sources d’Arménie, tels que Saint Grégoire d’Arménie, patron de Tallard (2011) et Saint Servatius d’Arménie, premier évêque de Maastricht (2012), ainsi que Christianisation de l’Arménie. Retour aux sources en deux volumes : La genèse de l’Église d’Arménie

« Saint Irénée de Lyon et son rôle dans la théologie de l’Eglise Apostolique Arménienne » par Maxime Yevadian

Historien, Maxime Yévadian est chargé du cours de la Chaire d’Arménologie de l’Université catholique de Lyon depuis 2012, chaire créée en 1987 sous l’impulsion de Monseigneur Norvan Zakarian. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages parus aux éditions Sources d’Arménie, tels que Saint Grégoire d’Arménie, patron de Tallard (2011) et Saint Servatius d’Arménie, premier évêque de Maastricht (2012), ainsi que Christianisation de l’Arménie. Retour aux sources en deux volumes : La genèse de l’Église d’Arménie

« Les hommes en trop : la malédiction des chrétiens d’orient » par Jean-François Colosimo

Historien des religions, théologien, philosophe, il assure depuis quatre ans la présidence du directoire de la Maison d’Editions du Cerf. Il est également directeur de l’Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge à Paris, où il enseigne la théologie et la patristique. Essayiste, il est l’auteur d’une série d’ouvrages traitant des métamorphoses de Dieu, publié chez Fayard : Dieu est américain (2006), L’apocalypse russe (2008), Le paradoxe persan (2009) et Les hommes en trop. La malédiction

« Le silence de dieu, face au génocide, à la souffrance » par Bertrand Vergely

Bertrand Vergely est philosophe et enseignant en classes préparatoires à Orléans et à l’Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge à Paris. Il est l’auteur d’un grand nombre d’ouvrages de philosophie générale et d’essais. Il est conférencier et à ce titre, donne des conférences dans des lieux aussi variés que les grandes entreprises, les écoles, l’académie des sciences sociales et politiques, ou encore les centres spirituels comme celui du Centre Sainte-Croix en Dordogne dirigé par le Père Philippe Dautais.